Jackpot pour les actionnaires

partage-richessesAujourd’hui le Groupe Econocom, dont fait partie ESR, a publié ses résultats pour l’année 2014.

Nous, les salariés d’Econocom en général et d’ESR en particulier,  avons donc réalisé « un chiffre d’affaires 2014 de 2.093 milliards d’euros contre 1.767 milliards d’euros en 2013, soit une hausse de 18,4% sur un an » (source Boursier.com).

Notre « résultat opérationnel courant s’élève à 95,3 millions d’euros, en progression de 2,3%« .

Notre résultat net atteint « 30,9 millions d’euros après prise en compte de 24,9 millions d’euros de charges non récurrentes liées au processus d’intégration d’Osiatis désormais achevé, aux mesures d’optimisation de l’organisation du groupe et à l’accélération des plans d’économies dans l’ensemble des métiers » (c’est à dire des externalisations et licenciement des inter-contrats) .

Le groupe Econocom comptant 8300 salariés, chacun d’entre nous a participé à ce résultat net à hauteur de 3700€.

« Le Conseil d’administration, auquel ne participe aucun salarié de l’entreprise, proposera à la prochaine Assemblée Générale de verser une rémunération aux actionnaires sous la forme d’un remboursement de prime d’émission, au lieu d’un versement de dividende. Ce versement représentera un montant de 0,15 euro par action« . L’année dernière c’était un dividende de 12 centimes d’euros, soit une progression de 25%.

« La Direction du groupe Econocom anticipe une nouvelle année de croissance organique du chiffre d’affaires, une progression de son résultat opérationnel courant et de son résultat net par action« .

Et pour s’assurer de cette croissance de son résultat net par action en 2015, elle limite les augmentations de salaire à 0,8% de sa masse salariale… soit pour ESR environ 200000€, ou 275€ par personne et par an en moyenne.
A comparer avec le 16.9 millions d’euros qui seront prochainement distribués au actionnaires. Actionnaires qui ont déjà vu leur capital enfler de 6.3 millions d’euros aujourd’hui par la simple évolution du cours de bourse.

Le petit graphique ci-dessous met mieux en valeur le rapport entre la richesse produite par chacun de nous (résultat/effectif) , la part que se réservent les actionnaires (rémunération globale des actions/effectif), et les miettes qu’ils nous concèdent (augmentation moyenne proposée). Edifiant !!! Quand les actionnaires récupèrent 55% du résultat opérationnel, les salariés n’en touchent que 7% !!!

Resultats2014

 

Publié dans Information, Intersyndicale UNIS CHEZ ECONOCOM | Commentaires fermés sur Jackpot pour les actionnaires

NAO 2015

profits-sCe mercredi 4 mars 2015 s’est tenue la première réelle réunion des NAO 2015 (Négociation Annuelle Obligatoire).
Les syndicats ont exposé leurs revendications, et la Direction ses propositions.

Les syndicats d’Unis Chez Econocom, parlant d’une même voix, ont demandé que soient satisfaites les revendications suivantes :

  • Revalorisation Générale des salaires de 4% sur la masse salariale pour l’ensemble des salariés.
  • Augmentation de 2% en plus de l’augmentation générale demandée ci-dessus pour les salariés n’ayant pas eu d’augmentation depuis plus de trois ans sur le salaire annuel, 2% de plus pour ceux sans augmentations depuis plus de 6 ans, et encore 2% de plus pour plus de 9 ans.
  • Prime dite de « treizième mois » : au vu des résultats affichés par le Groupe Econocom en 2014, attribution d’une prime supplémentaire de « treizième mois » à l’ensemble des salariés répartie sur 3 ans.
  • Maintien du salaire par l’employeur pour les congés paternité au-delà de la prise en charge par la Sécurité Sociale.
  • Revalorisation de l’indemnité forfaitaire journalière repas à 8,93€ (plafond Urssaf).
  • Revalorisation de l’indemnité repas nuitée à 20 € (en cas de grand déplacement)
  • Remboursement de la participation transport employeur à hauteur de 60%
  • Engagement de la Direction de solder le traitement du dossier TEPA (heures supplémentaires défiscalisées)
  • Mise en place d’un budget spécifique hors augmentation générale pour le traitement de l’égalité professionnelle homme/femme.

La Direction a répondu par les propositions suivantes :

  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles liées à des changements de postes avec prise de compétences et/ou de responsabilité de 0.25 % de la masse salariale au 1er mai 2015. Ce budget intègre les variations de part variable à objectifs atteints. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence antérieure au 01/05/14 (augmentation individuelle effectuée en octobre pour ceux qui ont bénéficié d’une AI ou prime au second semestre 2014).
  • Mise en œuvre d’un budget d’augmentations individuelles de 0.35 % de la masse salariale au 1er octobre, sous condition d’objectifs CA et résultat atteints à fin juin 2015, post comptabilisation.
  • Mise en œuvre d’un budget de primes individuelles de 0,20 % de la masse salariale au 1er mai 2015. Conditions d’éligibilité : contrat CDI, présence au 1er janvier 2014 minimum. Ce budget concerne prioritairement les salariés n’ayant pas bénéficié de prime exceptionnelle en 2014.

L’ensemble de ces mesures représentant 0.80 % de la masse salariale.

Comme d’habitude les propositions de l’entreprise sont complètement sous-évaluées par rapport aux revendications syndicales et aux besoins des salariés. D’autant plus que le part liée aux résultats de l’entreprise sera économisée, les objectifs étant certainement fixés de sorte qu’ils ne soient jamais atteints.
Nous faisons face, comme toujours, au refus de toute idée d’augmentation générale, ni même de rattrapage pour des salariés qui n’ont pas bénéficié de revalorisation de leur salaire depuis de nombreuses années, alors même que le coût de la vie n’a de cesse d’augmenter et que la perte de pouvoir d’achat peut être estimée à 10 ou 12% sur la dernière décennie.
C’est d’autant plus choquant que les bénéfices du Groupe sont pourtant bien réels, le résultat opérationnel approchant les 80 millions d’euros [MAJ 05/03/2015 : 95.3 millions], et que des dividendes seront de nouveau versés cette année. Ce n’est bien sûr jamais assez pour satisfaire la voracité des actionnaires (au rang desquels on compte certains directeurs d’Osiatis), mais les salariés d’ESR, qui représentent en effectif environ 10% du Groupe, pourraient légitimement profiter eux aussi des fruits de leur travail.

A la Direction de nous faire mentir, nous n’attendons que ça.

 

Publié dans Information, Intersyndicale UNIS CHEZ ECONOCOM | Commentaires fermés sur NAO 2015

0280000007844089-photo-je-suis-charlie

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur

Bonne Année 2015

Le SA-CGT-ESR vous souhaite une heureuse année 2015

2015

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Bonne Année 2015

Action UCE en Belgique

Previous Image
Next Image

info heading

info content

 

Cette journée du 15 décembre 2014 était en Belgique une grande journée d’action dans l’ensemble du monde du travail, que ce soit les services publics ou les entreprises privées.

Econocom n’a pas été épargnée, et cinq représentants français d’Unis Chez Econocom, bravant le froid et la pluie du plat pays, sont allé soutenir nos collègues belges, comme ils étaient eux mêmes venus en masse en novembre pour manifester devant les bureaux d’Econocom à Puteaux.

Le jour n’était pas encore levé que les sites Econocom près de Bruxelles était bloqués.

Quel site Econocom sera le prochain à être touché ? En France peut être ? Suspens ! :)

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Action UCE en Belgique

Merci !!

Listes electoralesMerci à tous les collègues qui ont participé !

La liste commune Unis Chez Econocom ESR (FO, CFTC, CFE-CGC et SA-CGT) arrive de nouveau en tête du second tour des élections avec 58,99% en moyenne.

Merci à tous ceux qui nous ont fait confiance, à nous maintenant de travailler en tenant tous nos engagements pris lors de cette campagne électorale.

Cette position au CE et DP conforte celle que vous avez bien voulu nous donner au niveau syndical, nous saurons en faire bon usage.

Vos élus Unis Chez EconocomElus 2014

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Merci !!

Réorganisation de la DSI

Réorg1Au cours de la réunion du Comité d’Entreprise du jeudi 4 décembre 2014, la Direction a évoqué son projet de « modernisation » de l’organisation de la Direction des Services Informatiques du Groupe Econocom (DSI).

Elle motive cette décision par une enquête de satisfaction effectuée en juin dernier qui aurait révélé une défaillance de la DSI, enquête dont elle n’a pas voulu nous communiquer les résultats.

Sur un effectif total de 150 salariés au niveau groupe Econocom, 25 personnes seraient concernées chez Econocom SAS et une vingtaine chez ESR/Osiatis, sans qu’il ait été possible d’obtenir plus de détail concernant les salariés d’ESR.

Il semble clair néanmoins que certains seront replacés en clientèle, et que d’autres seront poussés vers la porte de sortie, avec plus ou moins de mesures de reclassement.

Qui effectuera le travail auparavant réalisé par ces salariés sortis de la DSI ? On nous parle de valeur ajoutée du service en externalisant. Nul doute que ceux qui resteront verront leur charge de travail augmentée.

Et doit-on comprendre que nous ne savons pas faire correctement en interne les tâches que nous vendons à nos clients ?! Risible. La motivation que nous présumons est plus d’ordre financier. Nos collègues seront la variable d’ajustement, alors que les dividendes versés par le Groupe Econocom sont chaque année plus importants.

Nous avons su par nos collègues d’ Unis Chez Econocom qu’un accord ayant pour objet d’accompagner et de favoriser les opportunités de mobilité professionnelle organisées dans le cadre des évolutions de l’organisation de la Direction des Services Informatiques, avait été signé entre la Direction et les organisations syndicales Unis Chez Econocom de la société Econocom SAS, nous avons donc demandé à la Direction en réunion CE, d’ouvrir avec les Organisations Syndicales de l’UES-ESR une négociation sur le même thème pour nos collègues qui seront concernés par cette évolution de l’organisation. La Direction d’ESR nie le besoin d’une telle négociation, préférant traiter au cas par cas en convoquant individuellement chaque salarié concerné, et refusant que le salarié soit accompagné par un représentant du personnel.

Mais comment pouvons nous faire confiance à une Direction qui refuse de négocier chez ESR alors qu’elle a négocié chez Econocom SAS ?!
Comment ne pas craindre des pressions, menaces, harcèlement stratégique (dans le but de pousser dehors un salarié en contournant les procédures légales de licenciement), alors que les entretiens doivent être fait à huis clos selon le Direction !?

Notre mot d’ordre est simple nous voulons une négociation et pas du cas par cas !!
Nous espérons être rejoints rapidement sur cette ligne par les organisations syndicales des sociétés Osiatis, elles aussi concernées !

Les syndicats membres d’ Unis Chez Econocom d’ESR ont donc demandé à notre DRH de bien vouloir les recevoir pour une négociation, le CHSCT ayant  de son coté demandé une réunion extraordinaire sur le sujet de la modernisation de l’organisation, nous vous tiendrons informés de la réponse !!

Nous conseillons fortement à nos collègues qui seront convoqués à un entretien de prendre contact avec un représentant du personnel afin de préparer cet entretien le mieux possible.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Réorganisation de la DSI

Elections 2014 : Comité d’Entreprise

2014TractCE

Publié dans Elections 2014 | Commentaires fermés sur Elections 2014 : Comité d’Entreprise

Elections 2014 : Délégués du Personnel

2014TractDP

Publié dans Elections 2014 | Commentaires fermés sur Elections 2014 : Délégués du Personnel

Merci pour votre confiance

Merci pour votre confiance

Participation : 44,35%

Ce sera le premier succès de ce premier tour des élections professionnelles 2014 chez ESR.
Même si le quorum de 50% n’a pu être atteint, grâce au vote électronique la participation est plus que doublée par rapport à celle de 2010.

Nous tenons donc à remercier tous les collègues
qui ont participé à ce premier tour !

Nous vous remercions de votre confiance, et plus particulièrement ceux d’entre vous qui ont bien voulu glisser dans l’urne numérique un bulletin Unis Chez Econocom (FO, CFTC, CFE-CGC et SA-CGT-ESR).
Notre liste commune arrive en tête des élections avec 69,97%, que nous répartissons égalitairement en 17,49% pour chaque syndicat.
Derrière, nous retrouvons la CGT 30,03%.

Notre syndicat, le SA-CGT-ESR, créé il y a maintenant un peu plus de 3 ans, acquiert donc officiellement aujourd’hui sa représentativité syndicale. Elle nous permettra de vous défendre encore plus efficacement, et par exemple de signer des accords (avec nos collègues d’Unis Chez Econocom).

Maintenant place au deuxième tour !
Du 05 décembre 9H00 au 11 décembre 14H00 vous serez de nouveau sollicités pour élire les membres du Comité d’Entreprise ainsi que vos Délégués du Personnel.

Fidèles à notre engagement d’information, nous vous ferons parvenir prochainement deux tracts vous présentant les rôles, devoirs et moyens de chacune de ces instances, et comment nous entendons les mettre en oeuvre pendant les prochaines années.

Publié dans Non classé | Commentaires fermés sur Merci pour votre confiance